logo-bebeuf

Atrium

La plate-forme participative de partage des connaissances du Collège Jean-de-Brébeuf. Blogues, actualités et bases de connaissance.

Actualités

Un finissant de Brébeuf remporte une bourse Schulich

Lancé en 2012, le programme Schulich Leader offre tous les ans une cinquantaine de bourses d’études à des jeunes qui désirent s’inscrire au baccalauréat en sciences, en technologie, en ingénierie ou en mathématiques de l’une des 20 universités canadiennes participantes. Cette année, l’un des finissants du Collège Jean-de-Brébeuf, M. Nicolas Fillion, a été sélectionné parmi les lauréats. Pendant quatre ans, il recevra une allocation annuelle de 25 000 $ pour étudier le génie logiciel à l’Université Laval.

« Je ne m’attendais vraiment pas à être choisi, avance d’entrée de jeu le jeune diplômé de Brébeuf. Ça a été une belle surprise! »

Il faut dire qu’être retenu parmi les centaines de candidats postulant au programme n’est pas à la portée de tous. Pour être admissibles, les étudiants doivent répondre à diverses exigences. Ils doivent notamment être finissants d’une école secondaire ou d’un cégep canadien, être citoyens canadiens ou résidents permanents du Canada et manifester le désir de poursuivre une carrière en sciences, en technologie, en ingénierie ou en mathématiques dans l’une des universités participant au programme. Ils doivent également faire preuve d’excellence académique, démontrer un leadeurship exemplaire et avoir besoin d’aide financière pour poursuivre leurs études.

Mais même s’ils répondent à tous ces critères, ce ne sont pas tous les aspirants Schulich Leaders qui peuvent formuler une demande pour obtenir une bourse, car ils doivent au préalable faire approuver leur participation par leur établissement scolaire. Or, comme les établissements scolaires ne peuvent soumettre au programme que deux candidatures par année, seuls les candidats exceptionnels sont sélectionnés. Ensuite, ce sont les universités participantes qui prennent la relève et qui, après une période d’étude, déterminent les lauréats des bourses.

« Dans mon cas, ça s’est passé très rapidement, raconte Nicolas. C’est Mme Dominique Rochefort [aide pédagogique] qui m’a approché au Collège; si elle ne l’avait pas fait, je n’aurais jamais entendu parler de la bourse. Je trouvais ça intéressant et je répondais à tous les critères. J’ai décidé d’essayer et j’ai posé ma candidature. »

Désireux de poursuivre des études en génie, Nicolas a fait parvenir son dossier à quatre universités participant au programme. Excellent étudiant et doté d’un leadeurship indiscutable, il a été rapidement repéré par l’Université Laval. Cette dernière a décidé de lui octroyer une bourse de 100 000 $ pour qu’il puisse y étudier.

« J’étais super content, mais la nouvelle a complètement chamboulé mes plans, confie le jeune homme, un sourire dans la voix. Avant de m’inscrire, je pensais faire mes études à Montréal. J’avais déjà loué un appartement. Je vais devoir gérer ça, mais ça ne me dérange pas. Je suis très heureux que l’Université Laval m’ait choisi! »

Un sérieux coup de pouce

Se chargeant en partie des frais reliés à sa scolarité, Nicolas est convaincu que la bourse Schulich lui donnera un sérieux coup de pouce. Il estime en outre que cette dernière lui permettra de prendre part à un certain nombre d’activités auxquelles il aurait difficilement pu participer autrement.

« Ça va me donner une grande liberté pendant mon bac. Je vais travailler pendant l’été, mais pendant l’année scolaire, je pourrai vraiment me consacrer à mes études. Et puis je vais pouvoir profiter de la bourse pour assister à des conférences intéressantes à l’extérieur de l’université », indique-t-il.

Doté d’un fort esprit entrepreneurial et ne manquant point d’ambition, Nicolas compte bien se lancer en affaires après ses études. « J’aimerais faire de la création de produits qui allient la physique et l’informatique », révèle-t-il.

C’est avec cet objectif en tête qu’il a choisi d’étudier le génie logiciel à l’université Laval. Bien qu’il compte par la suite effectuer une maîtrise pour approfondir ses connaissances, Nicolas se dit convaincu que ce baccalauréat saura le rapprocher de ses rêves.

« J’ai hâte de commencer, souligne-t-il. J’ai visité le campus de l’université et j’ai été impressionné. Je suis certain que je vais aimer ça! »

La petite histoire

C’est l’homme d’affaires et philanthrope Seymour Schulich qui a créé les bourses Schulich Leader en 2012. D’une valeur totale de 100 millions de dollars, ce programme est financé par The Schulich Foundation et coadministré par la UJA Federation of Greater Toronto. Il a pour objectif d’appuyer les aspirants scientifiques canadiens dans leurs efforts de recherche et d’innovation. Un programme de bourse d’études Schulich Leader semblable à celui du Canada existe également en Israël.

Thèmes :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Collège de Jean-de-Brébeuf - 3200, chemin de la Côte-Sainte-catherine
Montréal (Québec) H3T 1C1 - Téléphone: 514 342-9342

Tous droits réservés - Collège Jean-de-Brébeuf 2017