logo-bebeuf

Atrium

La plate-forme participative de partage des connaissances du Collège Jean-de-Brébeuf. Blogues, actualités et bases de connaissance.

Actualités

Déplace de l’air à Poly

Trois étudiants de Brébeuf remportent la première place du concours

Le 3 février dernier avait lieu à Montréal la sixième édition du concours annuel Déplace de l’air à Poly. Plusieurs étudiants de niveau collégial de Brébeuf y ont pris part. Formant l’équipe AKA Ventus, Ahmed Hammoud, Anne Xuan-Lan Nguyen et Kenz Zaghib sont parvenus à décrocher la première place de la compétition et ont remporté une bourse de 2000$.

Chapeauté par le Département de génie électrique de Polytechnique Montréal, le concours Déplace de l’air à Poly s’adresse aux étudiants qui complètent un programme de formation préuniversitaire. Ayant pour objectif d’initier les jeunes du collégial à la conception en ingénierie, il contraint ses participants à construire une mini-éolienne à partir de composantes imposées, et ce, en quelques heures à peine! S’ils le désirent, ceux-ci peuvent s’entourer de mentors pendant la compétition pour bénéficier de leurs conseils. Toutefois, les accompagnateurs n’ont en aucun temps le droit de toucher au matériel des participants.

Le 3 février dernier, ce n’était pas la première fois qu’Ahmed Hammoud, Anne Xuan-Lan Nguyen et Kenz Zaghib, tous étudiants de deuxième année au collégial, participaient au concours Déplace de l’air à Poly. En 2017, ils avaient aussi uni leurs forces pour prendre part à la compétition.

« La première fois qu’on a participé au concours, c’était vraiment pour vivre une expérience. On voulait découvrir ce que c’était que d’être ingénieur en pratique. Ça s’était vraiment bien passé », se remémore M. Hammoud.

« On a décidé de participer au concours une deuxième fois pour différentes raisons, commente Mme Nguyen. On maîtrisait plus de notions de physique parce qu’on avait eu des cours sur l’électricité, donc on savait qu’on pouvait faire mieux. On voulait battre notre premier résultat et avoir une place sur le podium! »

Les conditions gagnantes

D’après M. François Meunier, professeur de physique au Collège et l’un des deux mentors de l’équipe – le second étant Antoine Doray, un ancien étudiant de Brébeuf – si Ahmed Hammoud, Anne Xuan-Lan Nguyen et Kenz Zaghib ont remporté le concours, c’est qu’ils ont fait tout ce qu’il fallait pour se hisser sur la première marche du podium.

« Ils se sont bien préparés, ils sont venus me poser des questions, ils ont réfléchi à leur affaire. […] C’est certain que le fait d’avoir déjà participé au concours les a aidés. Ils ont refait pas mal le même modèle, mais ils ont vraiment porté attention aux détails. À mon avis, c’est ce qu’ils ont perfectionné qui leur a permis de gagner », estime M. Meunier.

Malgré tout, la course vers la victoire n’a pas été de tout repos. « On avait moins de carton que la première année, raconte M. Hammoud. Ça nous a surpris. Il a fallu qu’on planifie vraiment bien ce qu’on allait faire pour être certain d’avoir assez de matériaux. »

« On a aussi eu des problèmes d’oscilloscopes, relate M. Zaghib. Quand on a essayé de mesurer la tension efficace de notre éolienne avec l’oscilloscope qui avait été mis à notre disposition, on a obtenu des résultats incroyables. Sur le coup, on était super contents, mais on s’est vite aperçus que ce n’était pas réaliste. Après quelques tests, on a réalisé que l’oscilloscope était mal calibré. On n’a donc pas pu mesurer correctement la tension de notre éolienne avant d’être évalué. Heureusement, lorsqu’on a fait la compétition, l’oscilloscope qui était utilisé fonctionnait bien! Les mesures officielles étaient bonnes! »

Comme l’équipe AKA Ventus était l’une des premières à être évaluées, l’attente a aussi été longue et chargée d’émotions pour les trois étudiants de Brébeuf.

« Les trois heures allouées pour construire l’éolienne sont passées très vite, particulièrement la dernière, mais après notre évaluation, le temps a ralenti, assure M. Zaghib, un sourire dans la voix. C’était stressant! On savait qu’on avait de bonnes chances de monter sur le podium, mais on craignait de perdre notre première place. »

« Personnellement, je ne voulais pas me faire trop d’attentes, parce que l’an dernier, on a terminé dixième ou quelque chose comme ça, confie Mme Nguyen. Au début, on était premier et après, on est resté assez longtemps dans le top cinq. Puis finalement, on descendu dans le classement. Cette année, j’étais contente du résultat parce qu’on avait un voltage deux fois plus élevé, mais je ne voulais pas me faire de fausses illusions. »

Vaste représentation de Brébeuf

L’équipe AKA Ventus n’était pas la seule formée d’étudiants de Brébeuf à prendre part au concours. Des 47 brigades participantes, 11 comptaient au moins un représentant du Collège.

« C’est un concours qui, d’année en année, gagne en popularité auprès de nos élèves. Disons que ça été une édition où notre délégation était assez impressionnante! »

D’ailleurs, l’équipe qui a remporté la troisième place de la compétition, The 403 Squad sans Zak, était composée d’un étudiant de Brébeuf et de deux autres jeunes des collèges John Abbott et Marianopolis. Leur mini-éolienne est parvenue à créer une tension efficace de 1 007 mV.

Quant à l’équipe qui a remporté la deuxième place du concours, Les Éléobros, elle était formée d’étudiants du Collège de Maisonneuve. La tension efficace produite par leur prototype était de 1 345 mV.

Ce n’est pas la première fois que des étudiants de Brébeuf se hissent sur les marches du podium du concours Déplace de l’air à Poly. En 2016 et 2017, des équipes du Collège se sont classées au troisième rang de la compétition.

Déplace de l’air à Poly

Thèmes :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Collège de Jean-de-Brébeuf - 3200, chemin de la Côte-Sainte-catherine
Montréal (Québec) H3T 1C1 - Téléphone: 514 342-9342

Tous droits réservés - Collège Jean-de-Brébeuf 2018