logo-bebeuf

Atrium

La plate-forme participative de partage des connaissances du Collège Jean-de-Brébeuf. Blogues, actualités et bases de connaissance.

Blogueurs invités

Développement durable : l’impact étudiant

Par Emilie Corriveau

S’étant engagé dans une démarche intégrée de développement durable il y a de cela une décennie, le Collège Jean-de-Brébeuf ne cesse depuis d’améliorer ses performances en la matière. Si le succès de l’établissement découle certes des efforts consentis au fil des ans par sa direction et son personnel, il est aussi largement attribuable à l’implication de ses étudiants. Tour d’horizon.

C’est en 2006 que le Collège Brébeuf s’est pour la première fois doté d’une politique environnementale. À la suite de son élaboration, il a rapidement obtenu sa certification Cégep vert de niveau 1. Gérée par l’organisme Environnement jeunesse, cette dernière atteste que l’établissement certifié a mis en place les bases d’une gestion environnementale et intégré certaines notions de l’éducation relative à l’environnement.

Aujourd’hui, et ce depuis 2010, le Collège détient la certification Cégep vert de niveau Excellence. Cela signifie que l’établissement applique des principes d’amélioration continue en répondant périodiquement à de nouveaux critères, et ce, tout en maintenant ses engagements précédents (activités de sensibilisation, plan d’action environnemental, etc.). Cette année, Brébeuf a également obtenu la mention spéciale Saines habitudes de vie, laquelle souligne son engagement à promouvoir un mode de vie équilibré et responsable.

Des efforts multiples et diversifiés

Pour maintenir son niveau d’excellence, le Collège déploie toutes sortes de stratégies. Au cours des dernières années par exemple, il a créé un poste permanent en environnement, formé le Comité institutionnel de protection de l’environnement (CIPE) et regroupé ses actions en développement durable grâce à l’adoption de plans d’action environnementale.

Il a aussi installé des systèmes électromécaniques de pointe réduisant au minimum la consommation énergétique dans les laboratoires de chimie et dans l’aréna, remplacé l’éclairage énergivore et les vieilles fenêtres de plusieurs de ses bâtiments, en plus d’avoir équipé son complexe sportif d’un système de géothermie.

Récemment, le Collège s’est également doté de deux bornes de recharge pour véhicules électriques. En outre, il adhère maintenant aux programmes OPUS & Cie de la STM ainsi qu’OPUS+ entreprise de l’AMT, lesquels permettent aux employés des établissements inscrits de bénéficier d’importants rabais lorsqu’ils utilisent fréquemment les transports en commun.

Mais ce n’est pas tout, puisque depuis quelques années, Brébeuf peut aussi compter sur la contribution de ses étudiants pour améliorer ses performances en matière de développement durable. « En plus du CIPE, nous avons deux comités écologiques à Brébeuf; un au secondaire et un au collégial », signale M. Luc Thifault, directeur des ressources matérielles et technologiques du Collège.

D’après ce dernier, les membres de ces comités s’avèrent particulièrement motivés à réduire l’empreinte écologique de Brébeuf! « Les jeunes veulent changer le monde et c’est fantastique, confie-t-il. Ils se réunissent, échangent des idées, puis déposent des projets. Notre travail à nous, c’est de les étudier avec la technicienne en environnement pour voir leur faisabilité, puis de les mettre en œuvre lorsque c’est possible. Ce n’est pas toujours le cas, mais ça arrive assez souvent! »

Jean-Pierre Larose, régisseur aux ressources matérielles du Collège, abonde dans le même sens que son collègue. « Les activités qu’organisent les étudiants aident beaucoup à notre certification de Cégep vert. D’ordre général, leurs projets ont un impact important sur l’amélioration de nos performances. »

Des projets porteurs

Il faut dire que depuis qu’ont été créés les comités écologiques du Collège, bon nombre de progrès ont été réalisés au sein de l’établissement. Par exemple, la réduction de la consommation de bouteilles d’eau jetables est devenue un enjeu important pour la population étudiante et un travail de sensibilisation a été effectué à cet égard.

« Il y a quelques années, un des étudiants espérait parvenir à éradiquer l’utilisation de bouteilles d’eau en plastique, précise M. Thifault. Il a reçu le soutien du Collège et avec lui, on a travaillé à la sensibilisation des élèves. On a ajouté des fontaines d’eau réfrigérées, posé des panneaux pour rappeler le message, etc. Ce qui est encourageant, c’est que le projet est actuellement repris par les nouveaux membres du Comité écolo. »

Le compostage est un autre bel exemple des projets qui ont vu le jour grâce aux propositions des étudiants. Implanté en 2012 dans la cafétéria du collège, ce procédé permet aujourd’hui à Brébeuf de sensibiliser les étudiants à l’importance de réduire la quantité de matières organiques envoyées au site d’enfouissement.

Dans le même esprit, à l’initiative de quelques jeunes du secondaire et d’un enseignant, un potager a été créé l’an dernier sur le terrain de l’établissement. Grâce à leurs bons soins, celui-ci a produit toutes sortes de légumes pendant la saison chaude.

« On organise toutes sortes d’activités de sensibilisation, relève Jack Castelli, président du Comité écolo du collégial. Par exemple, on a récemment préparé un diner végétalien. Il y a un élève qui avait proposé que nous fassions un buffet et que nous invitions des étudiants pour leur parler de cette habitude-là. On trouvait que c’était une belle façon d’encourager la discussion. »

Une implication stimulante

« On peut faire tellement de choses quand on s’implique auprès du comité », remarque pour sa part Dilara Omeroglu, étudiante de dernière année en sciences de la santé à Brébeuf et membre du Comité écolo depuis son entrée au collégial en 2014.

D’après la jeune femme, contribuer de façon tangible à l’amélioration des pratiques du Collège en matière de développement durable s’avère très stimulant.

« On travaille vraiment de près avec le CIPE, indique-t-elle. Tous les professeurs et membres de la direction qui en font partie sont vraiment réceptifs. On leur propose des idées, ils nous aident à réaliser nos projets et ça donne des résultats. C’est génial de savoir qu’un collège comme le nôtre, qui est considéré comme une institution d’excellence, est certifié vert et que nous en sommes en partie responsables! »

Ayant à cœur la pérennité de leurs projets, Dilara et Jack espèrent que de nombreux étudiants souhaiteront joindre les rangs des comités écolos l’an prochain.

« C’est important ce que l’on fait, souligne Jack. On travaille à changer les choses! Si vous voulez vous aussi avoir un impact, engagez-vous! »

Pour plus de détails sur les comités écolos de Brébeuf, cliquez ici

Thèmes :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Collège de Jean-de-Brébeuf - 3200, chemin de la Côte-Sainte-catherine
Montréal (Québec) H3T 1C1 - Téléphone: 514 342-9342

Tous droits réservés - Collège Jean-de-Brébeuf 2018